1ére Étape : Frouard – Frouard

Nous vous faisons découvrir les détails du parcours que nous vous avons concocté pour ce Tour de la Mirabelle 2018 !! 👌

Ça va être bien, ça va être très bien même … 😉

Le Grand Départ

Le vendredi 20 Avril, pour la deuxième année consécutive l’espace commerciale Grand Air à Frouard accueillera le grand départ du Tour de la Mirabelle.

Située à proximité de Nancy, elle est l’une des plus importantes zone d’activité commerciale de Lorraine. Durant cette journée, de nombreuses animations et des concerts seront organisés afin de célébrer joyeusement le début des hostilités !

La Montée vers Amance

Zoom sur la première difficulté de la 1ère étape : la Montée vers Amance.

Pour la deuxième année consécutive, le Tour emprunte la difficile montée depuis Laître-sous-Amance longue de 1,7 km à plus de 7% de moyenne. Mais il ne faut pas s’y tromper, les 600 derniers mètres à 11% escaladés à plus de 20 Km/h l’année dernière, laisseront des traces sur les organismes. Dans cette montée, les coureurs pourront déjà juger leurs sensations du jour, pour espérer jouer la victoire après avoir basculé dans la bucolique vallée de la Seille. Mais ça c’est déjà une autre histoire.

📸 Photos en Course d’Eric Legrand

La Vallée de la Seille

Après Amance, le peloton basculera dans la vallée de la Seille,
Il serpentera à travers villages et prairies, nous offrant des paysages typiques du bocage Lorrain. Sans grandes difficultés, cette vallée permettra sûrement aux retardataires de revenir dans le peloton, avant d’arriver au village de Nomeny. Ce bourg, ancienne place forte médiévale, accueillera un sprint intermédiaire. Le peloton entrera ensuite dans la vallée de la Natagne, où les choses sérieuses pourront commencer…

Moivrons

La première montée d’un triptyque qui sera déterminant pour la victoire de la première étape : Moivrons.
Depuis le petit village éponyme, le peloton empruntera cette montée sinueuse et régulière longue de 1,6 km à 7 %. Un beau terrain de jeu pour quelques escarmouches, mais il ne faudra pas laisser trop de forces et être bien placé au sommet, car le « pétard » suivant arrivera vite.

La Côte de Belleau

C’est peut être la montée la plus dure de cette 1ère étape que nous vous présentons : la Côte de Belleau
Moins de 4 kilomètres après le haut de la bosse précédente, le peloton bifurquera sur une petite route pour attaquer la courte mais intense montée. Sur 1,5 Km à 9,5 %, les hommes forts devront se découvrir pour jouer la victoire. Le kilomètre à plus de 10% semble convenir pour faire la différence et se détacher pour rallier les hauteurs de Morey en tête. Mais basculer avec de l’avance ne sera pas l’assurance de finir victorieux, car la dernière bosse du triptyque va également faire mal aux jambes.

La dernière montée du « triptyque de la mort » de la 1ère étape, est aujourd’hui à l’honneur, il s’agit de la montée de Landremont !
Il ne faut pas se fier à ces « seulement » 1.7 Km à 6,5%, car 3 km après la difficulté précédente un mur de quelques hectomètres accueillera les coureurs. Même si le reste de la montée reviendra à des pourcentages n’atteignant pas les 2 chiffres, cela pourrait constituer les watts de trop pour des coureurs déjà éreintés. Et vu la physionomie du reste du parcours, ils se verraient inéluctablement distancés.

Liverdun

Après avoir basculé sur la coté ouest de la Moselle, puis aprés être passé par la ville de Dieulouard, le peloton pourra profiter de paysages bucoliques en parcourant la « petite suisse lorraine ».
Il longera ensuite la Moselle pour arriver dans la ville de Liverdun, jolie bourgade posée sur un méandre de la rivière. Ce sera l’occasion de déguster les spécialités locales, Madeleines et Bières. Les coureurs n’auront pas longtemps à attendre avant de pouvoir goûter ces victuailles, l’arrivée est proche !

L’Arrivée Modifiée

Nous vous présentons aujourd’hui l’arrivée de cette 1ère étape. Initialement prévue dans la terrible côte de l’avant-garde à Pompey, des travaux de voirie nous oblige à la déplacer.

L’arrivée ce tiendra donc à Frouard, où un sprint en côte attendra les hommes forts qui auront peut être pu se détacher dans la montée de Liverdun, le dernier GPM de l’étape. Une arrivée inédite qui conclut cette étape longue de 148 km et près de 2000m de dénivelé positif. Une magnifique mise en bouche avant l’étape reine inédite qui se tiendra le lendemain et que nous vous dévoilerons les prochaines semaines !

Ça va être bien, ça va être très bien même…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *